L’Île Maurice bénéficie d’une très belle image à l’étranger, grâce à ses attraits touristiques nombreux : reliefs variés, plages de sable blanc, végétation luxuriante… Mais il ne s’agit pas là de ses seuls avantages. En effet, son équilibre politique et une économie en développement attirent les investisseurs étrangers. L’état insulaire de l’Océan Indien est devenu un lieu d’investissement sûr, notamment en matière d’achat immobilier. Il est, au demeurant, connu pour ses structures immobilières grand standing.

Les Français représentent la plupart des investisseurs réels ou potentiels. Nombreux sont ceux qui ont l’idée de faire un investissement immobilier sur l’Île Maurice, que ce soit pour des appartements avec vue mer, duplex ou villas luxueuses. Car l’idée de pouvoir investir dans une maison les pieds dans l’eau ou d’habiter un logement avec vue panoramique sur l’océan est plutôt attirante.

Parmi les profils qui s’établissent dans ce pays, nous rencontrons aussi bien de jeunes expatriés, des retraités qui veulent profiter de la vie, ou encore des familles attirées par le cadre paradisiaque. Certains sont également intéressés par un investissement locatif ou par le fait de se constituer un patrimoine. Alors est-ce difficile de devenir propriétaire d’une propriété de luxe à l’Île Maurice ?

Investir dans l’immobilier sur l’Île Maurice

Le marché immobilier sur l’île est plutôt dynamique. D’autre part, le prix de l’immobilier est très variable. De nombreuses villas de luxe sont disponibles à l’achat ou pour des locations, en particulier dans le nord de l’île, par exemple à Grand Baie en bord de mer. Mais acheter un appartement ou une villa à Maurice ne relève pas de l’utopie !

Les étrangers ont la possibilité d’acquérir des biens immobiliers à Maurice depuis quelques années déjà. La loi qui le permet a d’ailleurs évolué et est moins contraignante qu’auparavant. En effet, l’Etat mauricien a créé un cadre légal, le Property Development Scheme (PDS). Ce programme a pour objectif de simplifier l’achat d’un bien résidentiel par des étrangers à Maurice, mais garantit en parallèle qu’au moins un quart des propriétés soit vendu à la population mauricienne. S’il est question d’immobilier haut de gamme, à savoir que le prix du bien immobilier est au moins égal à 500 000 $ US, alors un ressortissant étranger pourra avoir un permis de résidence. Ce dernier reste valable pour l’acheteur, non-citoyen mauricien, ainsi que sa famille, tant qu’il conserve la propriété du bien acquis. Par ailleurs, l’investisseur étranger deviendra, grâce au PDS, résident fiscal de l’Etat de Maurice avec les avantages fiscaux qui en découlent : pas d’impôt sur les plus-values en cas de revente par exemple, pas de taxe d’habitation.

Ce dispositif s’applique donc aux villas de luxe et résidences haut de gamme. Dans le cadre du PDS, les promoteurs doivent respecter un certain nombre de critères pour la construction de leurs programmes immobiliers neufs :

  • terrain de 4 200 mètres carrés minimum
  • 6 unités résidentielles
  • ensemble de services supplémentaire comme le gardiennage, une conciergerie
  • intégration du développement durable : panneaux photovoltaïques, récupération de l’eau

 

Le PDS est destiné aussi bien aux personnes physiques qu’aux personnes morales (sociétés, fondations…)

VEFA et garanties

 

La VEFA est la « Vente en l’Etat Futur d’Achèvement ». Il s’agit d’un contrat de vente pour les programmes immobiliers neufs (à construire). Il est souvent nommé « vente sur plan », car, en principe, la construction n’a pas commencé ou n’est pas terminée au moment de la signature. Pour une acquisition sur l’Île Maurice, le même cadre du droit français s’applique au contrat VEFA.

Des garanties sont offertes par l’état mauricien aux investisseurs étrangers qui veulent acheter un bien dans le pays.

La garantie d’achèvement protège les acquéreurs si le constructeur fait faillite alors que le programme immobilier n’est pas encore terminé.

La garantie de parfait achèvement (dans le cadre du PDS) protège les acheteurs contre toute malfaçon ou vice caché durant un an après la livraison.

Ensuite, durant deux ans après réception des travaux, la garantie biennale astreint le promoteur à réparer ou remplacer des équipements qui ne fonctionneraient pas bien.

Enfin, la garantie décennale oblige le constructeur à effectuer les réparations de dommages survenus dans les dix ans suivant la réception des travaux.

Il peut être judicieux, pour un acquéreur étranger, de passer par une agence immobilière locale afin d’avoir toutes les informations nécessaires avant la concrétisation de votre projet immobilier, surtout s’il s’agit d’immobilier de luxe. D’autre part, celle-ci pourra s’occuper de la gestion locative du bien,

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire